• Pedro Winter, de son vrai nom Pierre Winter est une des figures emblématiques de la musique électronique parisienne. Né en 1975 à Paris, il grandit sous l'influence du skate, du rock et du Heavy metal. Il est aussi connu sous le pseudonyme de Busy P.

    Il découvre la musique électronique dans un hangar en 1992. Peu après il commence à mixer au What's Up Bar, et organise les soirées Hype au Folie's Pigalle, puis au Fumoir de la discothèque Le Palace grâce à David Guetta. Pedro Winter convie certains Dj montants de la scène parisienne à ses soirées : Grégory, Cam, Dimitri from Paris, Daft Punk. Ces derniers, rencontrés en 1996, lui proposent de devenir leur manager et Pedro accepte. 12 ans plus tard, ce dernier annonce qu'il souhaite se consacrer à sa carrière en tant que Busy P ainsi qu'à son label Ed Banger Records. C'est pour cela qu'il abandonne son rôle de manager, restant néanmoins très proche des Daft Punk.

    Dans la vague déferlante du succès, Pedro Winter crée alors en 2002, Headbangers Entertainment afin de gérer les différents artistes qu'il manage : Cassius, Cosmo Vitelli, Thomas Winter & Bogue (le groupe de son frère) ou encore DJ Mehdi.

    Il crée en 2003 le label Ed Banger Records, la division musique de sa société, dans lequel il promeut quelques jeunes artistes comme Justice, SebastiAn, Uffie, Mr. Oizo.

    Il utilise alors le pseudo de Busy P pour signer ses premières productions en tant qu'artiste : Colette c'est chouette / Bearbrickdance, Chop Suey avec Arcade Mode).

    Enfin, il crée Headbangers Publishing, sa maison d'édition avec laquelle il signe ses artistes ainsi que Para One du label Institubes, Nil de Gourmets Recordingz et bien d'autres. Il a coutume de se rendre dans les lieux les plus branchés de la capitale, comme le Paris Paris et collabore régulièrement avec le label Kitsuné.

    site internet


    votre commentaire
  • Tacteel, de son vrai nom Jérôme Echenoz, est un DJ et producteur français de musique électronique et hip-hop.

    D'abord membre de ATK, il commence sa carrière solo avec son maxi instrumental Butter for the fat, pour ensuite rejoindre diverses formations. Il fait partie de L'Atelier pour lequel il collaborera avec James Deleck et Para One, puis de TTC à partir de leur premier album. Il prendra ensuite part à des projets et collectifs tels que SuperFamilleConne, ou encore Fuckaloop (avec Para One), tout restant producteur pour TTC.

    Il a aussi été un co-fondateur du label Institubes, aux côtés, entre autres, de Tekilatex.

    Il est par ailleurs le fils de l'écrivain Jean Echenoz.


    votre commentaire
  • Alex Gopher, de son vrai nom Alexis Latrobe, est DJ et producteur français de musique électronique. Son nom de scène est dû à son premier EP sorti en 1994, le Gopher EP, titre donné à cause d'un morceau intitulé La croisière s'amuse, en référence à la série américaine du même nom dans laquelle un personnage se nommait Burl « Gopher » Smith (joué par Fred Grandy). Sur la pochette de l'EP, son nom d'artiste, Alex, est juxtaposé avec Gopher EP, c'est ainsi que le public l'appela par erreur Alex Gopher.

    site internet


    votre commentaire
  • Étienne de Crécy est un DJ et producteur français de musique électronique.

    Il naît à Lyon en 1969 dans une grande fratrie (qui comporte notamment Nicolas, dessinateur, Geoffroy, graphiste et Hervé, animateur[1]). Après avoir vécu quelques années à Dijon puis dans la banlieue de Marseille il part vivre à Versailles avec sa famille au milieu des années 80. Il dira de ce changement brutal : « je venais d'une ville ou les mecs se font la bise, et je suis arrivé à Versailles ou l'on serre la main des filles... »[réf. nécessaire].

    À Versailles, il fait partie du groupe Louba (avec Mr Learn et Pierre-Michel Levallois), formé avec des copains du lycée Jules Ferry (ou l'on retrouve à la même époque Alex Gopher ou le futur duo du groupe Air). Passionné de musique, il devient ingénieur du son au studio +XXX (Plus Trente). Lors d'un enregistrement avec Niagara, il y rencontre Philippe Zdar (futur Cassius) qui travaille avec MC Solaar dans un studio voisin. Ensemble, ils découvrent les raves et la musique Techno au début des années 90. Après plusieurs maxis, ils enregistrent, en 1996, le disque Pansoul sous le nom de Motorbass. Ce disque est considéré comme l'un des éléments fondateurs de la french touch.

    Étienne, de son coté, a crée le label Solid avec Pierre-Michel Levallois et Alex Gopher en 1995. Il sort en 1996, une compilation Super Discount regroupant des morceaux enregistrés par des amis (Alex Gopher, Air, Mr Learn,...) et par lui-même sous différent pseudo (La Chatte Rouge (avec Philippe Zdar), Minos pour la Main Basse (sur la Ville) ou Mooloodjee). Il s'agit presque d'un concept album :

    • le titre barre toute la pochette, sur fond Jaune, avec une police rappelant celle annonçant les soldes dans les grands magasins.
    • les titres des morceaux : Tout doit disparaître, Prix Choc
    • les maxis tirés du disque portent le nom de monnaies : $, £, ...

    Étienne de Crécy le dira : « Super Discount a d'abord été un plan marketing, un plan de sortie. On avait dit :"on va faire quatre maxis qui s'assembleraient comme un puzzle". Il n'était pas encore question de musique à ce moment là. »[2]. Mais la musique suit et le disque reçoit des bonnes critiques de la part des magazines spécialisé comme Mixmag: « Tous les morceaux de cet album sont absolument sublimes...c'est simple, il n'y a pas un morceau à enlever. »[3]. Le disque s'est vendu à 200 000 exemplaires dans le monde[4].

    En 2000, il sort Tempovision, son véritable premier album. Ce disque est relativement "down tempo" par rapport aux précédents disques. Les clips illustrant les singles issues du disque seront réalisés par son frère, Geoffroy de Crécy. Ce sont des films d'animation 3D, avec des personnages récurrents.

    Quatre ans plus tard, il revient avec Super Discount 2, mais si les pochettes sont similaires, le fond jaune est devenu rose, et cette fois ci c'est Internet qui à l'honneur pour le thème du disque les morceaux ont des noms de logiciel de P2P : Soulseek, Bittorent, etc.

    site internet

    votre commentaire
  • Emmanuel Top est un DJ et producteur français de musique electronique, ancien membre du trio BBE (avec Bruno Sanchioni et Bruno Quartier).

    Emmanuel Top s'est révélé au début des années 1990 dans le milieu électronique, devenant l'un des premiers DJ français les plus populaires, notamment à l'étranger (Allemagne ou Angleterre) plutôt qu'en France. Tout en poursuivant sa carrière personnelle, il fit parti du groupe BBE et rencontre beaucoup de succès grâce entre autres au titre Seven Days and One week.

    Il fut également connu dans le milieu underground pour sa collaboration sur The Age of Love qui fut l'un des premier morceau trance et pour ses propres singles : Acid Phase et Turkish Bazar (1994), régulièrement joués en discothèque ou en soirée techno.

    site internet

    votre commentaire